Santé : Le malaise vagal, qu’est-ce que c’est ?

Tomber dans les pommes, perdre connaissance, faire une syncope… Les expressions sont nombreuses pour décrire le malaise vagal. Mais qu’est-ce exactement ? Comment l’éviter ?

La vue d’une seringue ou du sang, une pièce où il fait trop chaud, un choc émotionnel… Il n’en faut pas plus pour se sentir mal et faire un malaise vagal. C’est la forme la plus fréquente de malaise. Bien qu’impressionnant, il est souvent bénin et facile à prévenir.

Qu’est-ce que le malaise vagal ?

Ce malaise, aussi appelé choc vagal ou syncope vagale s’il y a perte de connaissance, est dû à la stimulation excessive du nerf vague, un nerf crânien qui peut ralentir le rythme cardiaque, réguler la digestion ou encore le fonctionnement du pharynx.
Ce nerf appartient au système vagal ou nerveux parasympathique, tandis que le système sympathique peut accélérer le rythme du coeur. Lorsque l’équilibre se fait entre ces deux systèmes, il peut y avoir syncope. Et parallèlement, la tension artérielle peut chuter, d’où le malaise. On se sent étourdi car le débit sanguin baisse au niveau du cerveau.

Les causes du malaise

De nombreuses circonstances peuvent stimuler le système parasympathique : la vue du sang, la phobie de la foule, un choc émotionnel (perte d’un proche, mariage, examen…), le trac, la peur des piqûres, une douleur intense, la grossesse, une chaleur incommodante, le jeûne, la station debout prolongée (transports en commun, concert…).
Les hommes peuvent aussi en souffrir, même lorsqu’ils se rasent, par stimulation d’une zone spécifique de la carotide riche en récepteurs nerveux parasympathiques.

4 signes auxquels les hommes savent qu’ils sont amoureux !

7 Remèdes maison qui fonctionnent à merveille depuis des décennies

7 Remèdes maison qui fonctionnent à merveille depuis des décennies