Intox : Pas de catégorie « halal » dans les dons de sang

Le domaine de la santé est le secteur préféré des intox. Après les bananes infectées au VIH et les fruits qui guérissent le cancer, c’est maintenant le don du sang qui est ciblé par les intox.

 

Mercredi dernier, un communiqué du ministère des Solidarités et de la Santé avait révélé que la classification « halal » sera ajoutée aux dons du sang. La lettre a été diffusée des milliers de fois sur les réseaux sociaux.

Cependant, le cabinet d’Agnès Buzyn, la ministre de la Santé a confié que « Il est avéré que ce document est un faux. Il n’y a aucun projet de modification de don du sang en ce sens. » Intox confirmée par le professeur Jean-Paul Vernant, président du conseil d’administration de l’Institut national de la transfusion sanguine et qui était inscrit en destinataire de cette fausse lettre: « Je n’ai rien reçu du tout. Cette lettre a été inventée de toutes pièces. »

Aucune modification ne sera faite aux règles du don du sang, notamment le fait que l’on ne demande pas la religion du donneur.

Mais même sans ces négations officielles, la lettre à la base comportait plusieurs erreurs, notamment le fait que Jack Lang n’a pas le titre de « représentant spécial du gouvernement » comme il l’est mentionné dans la lettre, et le président Macron n’a jamais demandé une consultation sur « un statut de sang halal. »

Il est à rappeler que des collectes sont déjà régulièrement menées dans les mosquées par les musulmans en France. Les mosquées à Lyon notamment sont en partenariat avec l’Etablissement français du sang pour mettre en place une collecte tous les 3 mois.

Comment savoir si l'on a été bloqué sur WhatsApp (sur Android)

Comment savoir si l’on a été bloqué sur WhatsApp (sur Android)

31 janvier : Apparition d’une lune bleue, une éclipse lunaire et une super lune

31 janvier : Apparition d’une lune bleue, une éclipse lunaire et une super lune