Infirmière en EHPAD, elle lance un cri de détresse au ministère de la Santé

« Je rends mon uniforme, dégoûtée, attristée ». C’est l’histoire de Mathilde Basset, une infirmière en EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et qui, désespérée par les conditions de travail difficiles, a rendu sa blouse et a publié une lettre ouverte à la ministre de la santé sur Facebook.

Après avoir obtenu son diplôme en 2016 et travaillé pendant un an et demi à l’hôpital du Cheylard en Ardèche, elle a décidé d démissionner car elle ne supportait plus les conditions de travail: « Je suis infirmière depuis un an et demi. Je travaille depuis trois mois au Centre hospitalier du Cheylard en Ardèche.

Enfin, je travaillais, car mon dernier contrat de 3 semaines se termine le 4 Janvier prochain et c’est avec dégout et la boule au ventre que je quitte ce radeau de la méduse », a-elle écrit dans la lettre. Elle a été partagée 6600 fois sur Facebook, ce qui montre que de plus en plus de professionnels de la santé sont dans la même situation que Mathilde.

Retard de langage chez les filles lié à la prise de paracétamol  pendant la grossesse

Retard de langage chez les filles lié à la prise de paracétamol pendant la grossesse

8 techniques imparables pour déjaunir le plastique