Des chercheurs découvrent le gène de l’anévrisme

Le gène responsable de l’anévrisme inter-crânien aurait été identifié par une unité de recherche nantaise.

 

3% des Français sont touchés par cette déformation de la membrane des artères cervicales et plus de 100000 en meurent chaque année à cause d’une détection tardive.

Cependant une unité de recherche de l’Institut du Thorax à Nantes a mis en place un test de détection précoce qui fait suite à la découverte du gène potentiellement en cause de cette affection.

Risque d’anévrisme augmenté par l’hypertension

Suite au décryptage de l’ADN de plusieurs familles présentant des cas d’anévrisme, il a été découvert la présence de la même mutation génétique chez tous les patients présentant un anévrismes. La même mutation génétique a été retrouvée chez les autres membres de la famille.

Les chercheurs précisent qu’ « aujourd’hui, aucun test sanguin ne permet d’établir un diagnostic simpledes anévrismes intracrâniens. La mesure de l’activité de ce gène pourrait donc offrir la possibilité d’une détection simple et précoce des anévrismes intracrâniens.

De plus, les chercheurs ont également prouvé que l’hypertension pouvait également favoriser l’apparition de l’anévrisme.

Outre cette anomalie génétique, les chercheurs nantais ont également démontré que l’hypertension représentait un facteur de risque supplémentaire dans le développement de l’anévrisme.

Le tryptophane permettrait de traiter les maladies inflammatoires de l’intestin

Le tryptophane permettrait de traiter les maladies inflammatoires de l’intestin

Voici le secret pour faire durer votre relation

Voici le secret pour faire durer votre relation